AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'auto Combustion (Attention image !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
muff
Invité



MessageSujet: L'auto Combustion (Attention image !)   Dim 13 Aoû - 22:04

Auto-combustion


On retrouve dans une pièce un corps humain réduit complètement en cendre. Les autres objets de la pièce ne sont pas touchés. L'auto-combustion est l'un des nombreux mystères de la science.
Il y a plein de cas qui prouvent que ce phénomène existe bien. Ce qui fait défaut, ce sont les explications scientifiques du phénomène.
L'auto-combustion réduit en cendre la chair et les os en quelques instants. Comment ce phénomène peut se produire, alors que l'on sait parfaitement qu'il faut de longues heures à un feu intensif d'un crématorium pour calciner la chair d'un corps humain. Même après l'incinération on doit broyer les os qui sont restés quasiment intacts. ? ? ?

*Cas retouvés*


-Premier cas qui a été dévoilé est celui de la comtesse Cornelia Bandi qui date du 4 avril 1731.
Le tout s'est passé en Italie, près de Vérone. La comtesse était âgée de 62 ans et elle n'a jamais eu de maladie de sa vie. Ce soir-là, elle dîne avec des amis. Elle se retire assez tôt sous prétexte qu'elle est fatiguée. Elle s'endort après avoir discuté avec sa femme de chambre. Le lendemain matin, vers huit heures, comme à l'habitude sa femme de chambre vient réveiller sa maîtresse. Il y a un affreux spectacle qui s'offre aux yeux de la jeune femme. "Le plancher de la chambre, rapporte une gazette de l'époque, était parsemé de grosses taches d'apparence humide et gluante, tandis qu'un liquide gras, jaunâtre, écœurant, coulait le long de la fenêtre, emplissant la pièce d'une odeur répugnante". Tout était littéralement couvert de suie. Cependant, le lit n'avait pas été brûlé et les draps dépareillés indiquaient que la Comtesse Bandi avait eu le temps de se lever. Elle gisait à 1 mètre du lit. Tout ce qui restait d'elle c'était un petit tas de cendre. Elle était en position assise, l'avant-corps couché sur ces jambes. Ses deux jambes sont restées intactes et une moitié de boîte crânienne. Le reste avait semblé brûler.
Les policiers, les médecins ainsi que ses amis qui se sont rendus sur les lieux ont été incapables d'expliquer ce qui était arrivé à la comtesse. Un coroner a écrit dans son rapport : "un feu mystérieux semble s'être allumé spontanément dans la poitrine de la comtesse". C'était la seule conclusion qu'il put déduire et il ferma le dossier. -

Il y a naturellement d'autres cas plus récents qui sont similaires à celle de la comtesse. Par exemple :
Extrait tiré d'un site web inconnu

-En 1725, à Reims, un aubergiste du nom de Jean Millet passe en jugement. On l'accuse d'avoir tué sa femme en la brûlant dans la cheminée. Il n'en restait plus qu'une partie de la tête et quelques vertèbres, à une trentaine de centimètres du foyer. Quarante-cinq centimètres de plancher avaient brûlé à l'emplacement du corps, mais un pétrin et un saloir, placés à proximité, étaient intacts.
Lecat, un jeune docteur, réussit à convaincre les juges qu'il ne s'agit pas là d'un décès ordinaire. Les juges admettent l'existence d'une sorte de "feu justicier " lancé par Dieu pour châtier la femme de l'aubergiste, qui passait pour boire plus que de raison.-

Un médecin légiste américain, le docteur Dixon Mann, émit l'hypothèse que ces cas de combustion humaine spontanée s'expliqueraient par l'état d'imbibition alcoolique particulièrement prononcée des victimes. Une étincelle suffirait à enflammer les victimes. Il admit cependant que de nombreux cas de combustions spontanés ne concernent pas cette théorie puisque les victimes ne buvaient pas d'alcool.
Une théorie est établie par certains scientifiques. Ils émettent l'hypothèse une sorte de dissolution physique due à la prise de certains médicaments. Cette théorie est facilement réfutée. Les enquêtes relatives aux cas de combustions humaines spontanées ont souvent montré que les victimes ne suivaient aucun traitement au moment des faits.

Il y a aussi certaines interrogations à propos des cas. Par exemple, les victimes sont en général retrouvées dans une position naturelle. Comme si tout c'était passé en une fraction de seconde ! Un autre problème est l'intensité de la chaleur dégagée et l'étendue des brûlures fait à l'environnement. Il faut une température d'au moins l.650 C pour consumer un corps humain. Une telle chaleur réduirait tout en flammes dans un rayon considérable et mettrait le feu à une maison. Cependant dans tous les cas de combustion, l'environnement à été épargné ou a simplement disparut. Citons le cas de la comtesse qui avait encore son collant de soie. Il y a aussi le cas de l'aubergiste ou le plancher était un peu calciné mais pas brûler jusqu'à se réduire en cendre. Parfois, les corps ne sont pas tous consumés et il reste des parties complètement intactes.
Un autre problème est celui de l'étrange silence des victimes. Celles-ci sont incapables d'appeler à l'aide. Il existe quelques cas ou la victime est vivante mais cela aide peu les scientifiques car la plupart du temps elles sont incapables de raconter leur mésaventure.

Certains prétendent que les cas de combustions spontanés sont reliés au vouloir de suicide des victimes. Il y a deux cas qui confirment cette théorie.

-Le 13 décembre 1959, Billy Peterson, vingt-sept ans, décide d'en finir avec la vie en s'asphyxiant au gaz d'échappement, qu'il détourne du moteur vers l'intérieur de sa voiture. Retrouvé un peu plus tard, son état physique inquiétera les enquêteurs : alors qu'il était brûlé au troisième degré, ses vêtements et ses sous-vêtements étaient presque intacts. -

-Le 18 septembre 1952, Glen Denney, quarante-six ans, se suicide en se tranchant les poignets. On l'a retrouvé carbonisé, alors que rien n'avait brûlé dans la pièce. " Le corps a prit feu pour une raison inconnu, alors qu'il tentait de se suicider ", a conclu le rapport des policiers.-

*LE CAS FRANCAIS D'URUFFE*


Nous sommes à Uruffe, petit bourg lorrain proche de Toul. Ginette Kazmierczak mène une vie solitaire, discrète et effacée dans le logement de fonction de son fils, l'instituteur du village.
Le soir du 12 mai 1977, elle est seule dans l'appartement car son fils est de sortie. Vers 3 heures du matin, sa voisine de palier se réveille en sursaut. Sa chambre est plaine de fumée. Elle sort et voit de petites flammes qui dévorent le bas de porte d'entrée de Mme Kazmierczak. Elle alerte les pompiers qui, très vite arrivés, se trouvent devant un spectacle d'épouvante. Le corps de Mme Kazmierczak gît carbonisé sur le plancher, contre la porte d'entrée, mais les jambes et le bras droit sont intacts alors que la tête, le tronc et l'abdomen ne sont plus que cendres. Il a fallu une température énorme (2000°C) pour arriver à ce macabre résultat.

Fait étrange : seul le plancher sous le buste de la victime révélera des traces d'incendie. Les murs et le sol sont maculés de suie, mais rien d'autre n'a brûlé dans l'appartement. Le poêle à mazout et le chauffe-eau sont éteints. Une boîte d'allumettes est intacte sur le rebord de la fenêtre. L'électricité fonctionne correctement. Crime, suicide? Ces thèses sont écartées à défaut d'élément matériel pouvant les étayer.
Le parquet de Nancy ouvre une enquête et charge le capitaine Laurain d'une expertise. Ce dernier reprend toutes les hypothèses : explosion d'une bombe aérosol ou d'un gaz (mais l'embrasement du mobilier aurait alors été total), crime (mais la porte de l'appartement était fermée de l'intérieur), foudre (la météo invalidera cette possibilité). L'expert doit admettre qu'il s'agit bien là d'un cas de combustion spontanée. En conséquence, le 18 janvier 1978, le parquet de Nancy prononcera une ordonnance de non-lieu dans cette affaire. Ce cas troublant a été reconstitué dans le cadre de l'émission "Mystères" sur TF1 (photo ci-dessus).
_______________________
Malheureusement, aujourd'hui encore de nombreux médecins refusent d'admettre l'existence de ces cas. Au XIXème siècle on a d'abord avancé la théorie que le cas de la combustion spontané ne touchait que les alcooliques et que c'était une punition divine. Explication tout à fait farfelue. Certaines expérimentations ont prouvé que la chair imbibée d'alcool cesse de brûler quand il ne reste plus d'alcool.
On a également prétendu que les victimes avaient pris feu tout naturellement, en s'approchant trop d'une cheminée. Ce qui n'explique pas la moitié des cas du passé et encore moins ceux d'aujourd'hui.
Une théorie intéressante est apparue. Les cas de combustions humaines spontanés se produiraient lorsque la courbe géomagnétique de la Terre est à son maximum. Cette courbe varie considérablement en fonction de l'activité solaire. Cela semblerait indiquer que les combustions humaines spontanées sont le résultat d'une interaction entre des conditions astronomiques bien spécifiques et l'état physique de la victime.
Ces conditions pourraient être, à leur tour, des prés requis, à l'apparition des "boules de feu ". On a envisagé cette hypothèse à propos du cas de Mme Reeser, retrouvée brûlée sur un tapis intact, tandis qu'une étrange boule de feu tournoyait au-dessus de son cadavre.
Selon plusieurs physiciens, ces "boules de feu " pourraient dégager une énergie immense, qui produirait des ondes radio identiques à celles d'un four à micro-ondes. Dans cette hypothèse, les combustions spontanées à l'intérieur de vêtements intacts deviennent possibles. Elles seraient dues à la présence de boules de feu à proximité du corps (ou bien dans le corps). Ou bien à l'action d'un gigantesque champ d'ondes radioactives, qui aurait formé une boule de feu s'il n'y avait pas eu un corps à consumer.
Ce mystère ne sera peut-être jamais résolu. Il y a une certitude, c'est que ces cas existent et qu'il y a de plus en plus de gens qui s'y intéressent. Plus nous creuserons dans les mystères plus nous pourrons découvrir la vérité.

Que pensez vous de ce phénomène plus qu'étrange ? Si vous avez d'autres exemples ou infos quelconque je suis prenante Wink
Revenir en haut Aller en bas
Halemic



Nombre de messages : 7
Age : 35
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: L'auto Combustion (Attention image !)   Dim 13 Aoû - 22:43

Londres. 1982, quartier d’Edmunton.

Dans sa cuisine, Jean Saffin, une handicapée de 61 ans, s’est endormie sur sa chaise en bois.

Son père et son beau-fils sont dans la pièce voisine lorsque soudain, ils s’aperçoivent que le visage et les mains de Jean ont subitement pris feu !

Les deux hommes se précipitent, et approchent Jean du lavabo le plus proche pour l’asperger d’eau. Jean est éveillée, consciente de ce qui se passe, mais ne crie pas.

Les secours arrivent et emportent la vieille dame, qui ne semble pas atteinte par ces brûlures.

Pourtant, huit jours plus tard, l’état de Jean se détériore et elle décède à l’hôpital.

Le médecin légiste confie à la famille qu’il pense avoir affaire à un cas de combustion spontanée mais, par peur du ridicule, décide de ne pas l’inscrire au rapport.



Samedi 27 Août 2005
Quelques explications sur la combustion spontannée

L'autocombustion ou la combustion humaine spontanée est l'un des faits les plus étranges et des plus difficiles à expliquer.

Si ce phénomène reste rare, les recherches et les enquêtes le suivants ne sont pas ommises puisque de cet autocombustion suit la mort.

Si l'on compare les cas, nous pouvons remarquer plusieurs points communs...

Les victimes sont en général très âgées vivant seules ou encore des personnes plus jeunes suicidaires.

Les corps des personnes sont retrouvés en position naturelle, aucune trace de fuite ou d'appel au secours n'ont eté remarqué.

En ce qui concerne le phénomène lui-même, le corps de la victime est réduit en cendres, sauf aux extremités, les bras et les jambes restant intacts.

Pour un incendit dit "normal", les os restent intacts ainsi que certains organes internes, avec l'autocombustion même les os brûlent ce qui suppose une très fort chaleur de l'ordre de 1650 ° C!

Quand on se penche sur les lieux du drame, on constate qu'ils sont restés intacts, en tant normal, ils seraient enflammés, ainsi on a pu retrouver des journaux, des vêtements sans changement, simplement recouverts de suis qui traduit une combustion lente.

Ces phénomènes demeurés inexpliqués sont considerés comme un châtiment suprême, n'ayant aucune explication cohérente. Cependant certaines recherches tendent à rapprocher différents facteurs, toutefois rien n'est prouvé...

Il semblerait que les victimes soient affaiblies physiquement à cause de leur âge ou de leur maladie. Sur cela s'ajouterait un facteur psychologique, la solitude, la dépression voire les tendances suicidaires.

A ces éléments psychosomatiques a été constaté un autre facteur récurrent, géomagnétique, observé par des physiciens : une intensité particulièrement importante du champ magnétique.

Le champ magnétique de la terre change constamment, et il y aurait une corrélation entre les cas de combustion spontanée et les pics du champ magnétique terrestre.

L'association des facteurs psychosommatiques et magnétiques seraient propices à declencher ce phénomène encore inconnu de la combustion humaine spontanée... A la science de trouver l'explication...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TR34
Admin


Nombre de messages : 1081
Age : 29
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: L'auto Combustion (Attention image !)   Dim 13 Aoû - 22:44

"Je suis prenante ?"
On dit pas plutot "Je suis preneuse" (ou preneur pour un homme) ?

Sinon au sujet de la combustion spontanée c'est très intéressant !
...Et etrange !

_________________
`·.¸¸.·´´¯`··._.· T.R.34 `·.¸¸.·´´¯`··._.·

Administration "Culturoscope"
Boite Mail: spidey34@hotmail.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culturoscope.forumzen.com/index.htm
fripon08
Admin


Nombre de messages : 796
Age : 33
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: L'auto Combustion (Attention image !)   Lun 28 Aoû - 3:46

faut pas oublier que le corps humain fabrique et contient du methane ca peut etre aussi un indice!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TR34
Admin


Nombre de messages : 1081
Age : 29
Date d'inscription : 05/08/2006

MessageSujet: Re: L'auto Combustion (Attention image !)   Lun 28 Aoû - 11:42

Oué mais bon jpense que si c'etait ça ils l'auraient découvert depuis un moment ... sinon lance toi dans le boulot de detective !

_________________
`·.¸¸.·´´¯`··._.· T.R.34 `·.¸¸.·´´¯`··._.·

Administration "Culturoscope"
Boite Mail: spidey34@hotmail.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culturoscope.forumzen.com/index.htm
fripon08
Admin


Nombre de messages : 796
Age : 33
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: L'auto Combustion (Attention image !)   Lun 28 Aoû - 16:09

non merci sans façon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auto Combustion (Attention image !)   Aujourd'hui à 19:14

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auto Combustion (Attention image !)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Auto-entrepreneur, attention à la CFE !
» u 23 panel delivery
» Pablo a cassé sa pipe (attention : image insoutenable)
» UUUUUUUUUUUUUUU
» Premier essai manga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Culturoscope :: L'imaginaire :: Le Paranormal-
Sauter vers: